Simuler ma prime

La prime coup de pouce isolation

Démarches et conditions pour vos aides à la rénovation énergétique !

ISOLATION DES COMBLES :

• Montant minimal de la prime versée (pour les revenus modestes) : 20 € / m2
• Montant minimal de la prime versée (pour les autres  revenus) : 10 €/ m2

• CARACTÉRISTIQUES ET EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES :

- La résistance thermique R de l’isolant doit être supérieure ou égale à 7 m².K/W pour l’isolation des combles perdus et supérieure ou égale à 6 m².K/W s’il s’agit d’une isolation de rampants de toiture.
- Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les toitures-terrasses, les planchers de combles perdus, les rampants de toiture et les plafonds de combles », valide à la date d’engagement des travaux.
- La résistance thermique est évaluée selon la norme NF EN 12664, la norme NF EN 12667 ou la norme NF EN 12939 pour les isolants non réfléchissants. Pour les isolants réfléchissants, il s’agit de la norme NF EN 16012+A1.
- Le professionnel effectue, au plus tard avant l’établissement du devis, une visite technique afin de valider la faisabilité de la mise en place de l’isolant dans les combles ou en toiture du logement.
- Les travaux d’isolation des combles ou de toiture sont susceptibles de faire l’objet d’un contrôle de leur bonne réalisation par un organisme d’inspection accrédité, mandaté par le signataire de la charte.
ISOLATION DE PLANCHER BAS :

• Montant minimal de la prime versée (pour les revenus modestes) : 20 € / m2
• Montant minimal de la prime versée (pour les autres  revenus) : 10 €/ m2

• CARACTÉRISTIQUES ET EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES :
- La résistance thermique de l’isolant doit être supérieure ou égale à 3 m².K/W.
- Les travaux doivent être réalisés par un professionnel titulaire d’une qualification portant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) « Pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les murs en façade ou en pignon et les planchers bas », valide à la date d’engagement des travaux.
- L’isolant doit être mis en place sur ou sous un plancher bas situé sur un vide sanitaire, sur un passage ouvert ou sur un sous-sol non chauffé de votre logement.
- L’isolation d’un plancher bas sur terre-plein n’est pas éligible à la prime énergie.
- Le professionnel valide la faisabilité du projet de mise en place d’un isolant en plancher bas dans votre logement en effectuant une visite technique avant établissement du devis (obligatoire pour tout devis signé à compter du 1er avril 2019 pour être éligible à la prime énergie).
- La résistance thermique de l’isolant doit être évaluée selon la norme NF EN 12664, NF EN 12667 ou NF EN 12939 pour les isolants non réfléchissants, et selon la norme NF EN 16012+A1 pour les isolants réfléchissants.
- Les travaux d’isolation des planchers bas sont susceptibles de faire l’objet d’un contrôle de leur bonne réalisation par un organisme d’inspection accrédité, mandaté par le signataire de la charte.

Les aides à la rénovation cumulables !

TVA à 5,5%
Chèque énergie
La prime énergie
L'éco-prêt taux zéro
Coup de pouce - Chauffage
Crédit d'impôt pour la transition énergétique
Coup de pouce - Isolation
Coup de pouce
Ma Prime Rénov'

Quels sont les travaux compatibles ?

Isolation de combles ou toiture
Isolation de combles ou toiture
Isolant plancher bas
Isolation de plancher bas