Rénovation énergétique : Optez pour une chaudière biomasse !

biomass-3376623_1920

L’ANNÉE 2018 FUT LA QUATRIÈME ANNÉE LA PLUS CHAUDE DE L’HISTOIRE.

37,1 milliards, c’est le nombre de tonnes d’émission de dioxyde de carbone (CO2) produit par la combustion d’énergie fossile au niveau mondial pour l’année dernière.

Avec pour objectif lutter contre le réchauffement climatique en réduisant l’empreinte énergétique du pays, l’état français a mis en place tout un panel de mesures visant à inciter les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique pour remplacer les équipements trop polluants ou énergivores. (On sait que le secteur du bâtiment représente 44% des consommations énergétique de la France)

L’idée va être d’optimiser la consommation en énergie du foyer à travers diverses rénovations. Par exemple, une opération d’isolation va permettre d’éviter une déperdition de chaleur et par conséquent de diminuer la charge de travail des appareils de chauffage (= réduction de la consommation en énergie).

En bref, les travaux de rénovation énergétique c’est économique ET bon pour l’environnement !

La chaudière biomasse

 La chaudière biomasse, qu’est-ce que c’est ?

C’est un appareil hydraulique qui transforme l’eau en vapeur pour fournir de l’énergie (chauffage) L’équipement fonctionne à comme un chauffage central. La chaudière biomasse est alimentée par des combustibles issus de matières organiques renouvelables. Elle est donc plus respectueuse de l’environnement que les autres chaudières classiques fonctionnant aux énergies fossiles.

 Quel type de chaudière, quel combustible ?
 
Spécificité
Avantages
Ce qu’il faut savoir
Chaudière à bûches
  • Forme la plus brute de l’exploitation du bois énergie. C’est le combustible le plus utilisé.

 

  • C’est la chaudière biomasse avec le rendement le moins bon (entre 60 et 90%)
  • Très économique

 

  • Rendement : Entre 60 et 90%
  • La bûche doit être stockée au sec (Une bonne hygrométrie est nécessaire pour le bon fonctionnement de l’appareil)

 

  • Nécessite un chargement manuel.

 

  • Bûche vendue par stère (lourd) nécessite un emplacement conséquent pour pouvoir être stocké
Chaudière à granulés / pellets
  • Des petits granulés pouvant mesurer jusque 3 centimètres de long à base de sciure et/où de copeaux (comprimés et non traités)

 

  • Compatible avec les chaudières à chargement automatique

 

  • Faible taux d’humidité = meilleur rendement

 

  • Rendement : Entre 75 et 100 %

 

  • La densité des granulés permet un gain de place non négligeable par rapport aux autres combustibles (il y a quand même besoin de place)
  • Combustible plus cher que ses deux concurrents (bûches et plaquettes)

 

Chaudière à plaquettes forestières / bois déchiqueté  
  • Combustible à base des résidus des scieries et autres industries qui transforment le bois.

 

  • Conditionnée par MAP (Mètre cube Apparent de Plaquette) Surtout utilisés pour les équipements à chargement automatique

 

  • Installation qui nécessite de la place (Fonctionnement + stockage)
  • Prix du combustible très faible (le plus faible en matière biomasse)

 

  • Rendement : entre 75 et 95%
  • Les plaquettes doivent être stockées dans un silo (à prévoir dans le budget (environ 2000€))

 

 Comment faut-il recharger une chaudière biomasse ?

Une fois que l’on a choisi le type de chaudière, il faut se pencher sur le mode de chargement de cette dernière. Il en existe 2 : Manuel et automatique.

  • La chaudière biomasse à rechargement manuel: La chaudière doit être alimentée par l’utilisateur selon ses besoins (à l’instar d’un poêle à bois). Ce qui représente en moyenne 1 à 2 recharges par jour. Si votre habitation ne vous permet pas de stocker en grande quantité, l’installation d’une chaudière biomasse à rechargement manuel semble plus pertinente car cette dernière ne nécessite pas un stockage en grande quantité et/ou à proximité de l’appareil.

 

  • La chaudière biomasse à rechargement automatique: La chaudière s’alimente en combustible automatiquement. Il faut toutefois prévoir un silo pour le stockage du bois : l’installation coûte plus cher et prend plus de place. La chaudière biomasse à rechargement automatique requiert en effet un stockage conséquent à proximité de l’appareil. La taille du silo déterminera la taille de l’autonomie de l’équipement (jours, mois…)
 Pourquoi faire le choix d’installer une chaudière biomasse ?

Comme vous l’aurez compris, les deux gros enjeux de l’installation d’une chaudière biomasse sont écologiques et économiques.

En installant une chaudière biomasse chez moi, je fais le choix de réduire mes émissions de CO2 et de remplacer la combustion d’énergie fossiles par la combustion de matériaux organiques renouvelables plus respectueux de l’environnement.

Je fais également le choix de recycler une ressource qui n’était pas utilisée auparavant et qui finissait généralement à la poubelle : je contribue à éviter le gaspillage.

De plus, c’est une matière première qui subit très peu d’altération/manipulation. Par conséquent les prix de ces combustibles sont très attractifs.

L’installation d’un équipement récent et à la pointe de la technologie va me permettre d’optimiser les rendements de ce dernier et de faire baisser ma facture de consommation énergétique de manière remarquable.

 Une chaudière biomasse, combien ça COÛTE ?

Le prix d’une chaudière biomasse est très variable. Il va dépendre de la qualité du modèle choisi, du rendement de l’équipement, de la complexité de l’installation (faut-il ajouter un silo ou autre équipement supplémentaire ?). Il faut également prendre en compte le cout de la pose.

Pour ces raisons, la mise en place d’un système de chaudière biomasse peut représenter un investissement entre 3 000 et 25 000 €. Un investissement important qui sera rentable sur le long terme grâce aux économies d’énergie réalisées. Vous pouvez également faire financer vos travaux grâce aux différentes aides à la rénovation énergétique allouées par l’état.

FINANCEZ VOS TRAVAUX !

Pour vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique, il existe une multitude d’aides cumulables auxquelles vous serez éligible. Parmi ces aides on retrouve le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), les aides de l’ANAH (habiter mieux agilité et habiter mieux sérénité), le chèque énergie, l’éco-prêt taux zéro, la TVA à taux réduit 5,5%, les aides versées par certaines caisses de retraite, mairies ou communautés de communes ou encore la prime énergie

Attention : pour bénéficier des aides financières de l’Etat pour l’installation de votre chaudière biomasse, assurez-vous que cette dernière respecte la norme NF EN 303.5 (chaudières à combustibles) et que l’équipement soit catégorisé CLASSE 5.

Autre indicateur de qualité : Le label « flamme verte », une certification qui garantit les performances énergétique et environnementales d’une chaudière (émission de particules fines très faible). Le respect de la charte « flamme verte » implique le respect de tout un protocole depuis la conception jusqu’à la production de l’appareil. Pour en savoir plus sur le label ou pour vérifier si l’équipement que vous souhaitez installer rentre dans les critères du label, Rendez-vous sur www.flammeverte.org

 La chaudière à 1€, soyez vigilants !

Vous en avez forcément entendu parler et aux premiers abords, l’offre parait tout à fait alléchante. Attention toutefois : l’attractivité du prix de l’opération proposée implique parfois quelques sacrifices sur la qualité et la pertinence de l’équipement installé ou de la pose de ce dernier en elle-même.

Les économies réalisées sur la pose et l’équipement peuvent avoir des répercussions sur le coût de l’entretien et le rendement général de l’équipement.

 La prime énergie : Les certificats d’économies d’énergie (CEE), qu’est-ce que c’est ? 

Il s’agit d’un dispositif mis en place par le gouvernement pour inciter les français à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Il a été élaboré dans le but de réduire l’empreinte énergétique du pays tout en améliorant le confort de vie énergétique des foyers en situation de précarité. Le tout dans le cadre d’une politique de transition écologique et solidaire. Pour ce faire, L’Etat impose aux fournisseurs d’énergie (« obligés ») à partir d’un certain volume d’énergie vendu, un nombre de CEE à acquérir sur une période donnée. C’est le principe du pollueur payeur. Si l’énergéticien n’a pas rempli l’intégralité de son obligation à la date butoir, il devra payer une pénalité. Pour les ménages, ce dispositif prend la forme d’une prime : la prime énergie. Cette dernière est versée suite à la réalisation de travaux visant à l’optimisation/diminution de la consommation énergétique du foyer.

 La prime Pouce’Renov :

Le coup de pouce est une bonification exceptionnelle de la prime énergie mise en place par le ministère de la transition écologique et solidaire et dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie. Elle vise à aider les ménages français à remplacer leur chaudière au fioul/charbon/gaz par un équipement plus performant utilisant des énergies renouvelables.

Tout le monde peut bénéficier du coup de pouce. Le montant sera majoré selon le niveau de revenus du foyer. Les ménages les plus modestes se verront attribuer une prime plus conséquente.

Quel montant pour le coup de pouce ? *
Ménages modestes Autres ménages
Chaudière biomasse 4 000 € 2 500 €

*montant minimal de la prime versée

 Comment savoir à quelle catégorie de ménage j’appartiens ?

Il suffit de se référer au tableau ci-dessous :

Nombre de personnes composant le ménage Plafonds de revenus du ménage modeste en

Île-de-France

Plafonds de revenus du ménage modeste pour les autres régions
1 24 194 € 18 409 €
2 35 510 € 26 923 €
3 42 648 € 32 377 €
4 49 799 € 37 826 €
5 56 970 € 43 297 €
/personne supplémentaire + 7 162 € + 5 454 €

 

L’offre coup de pouce est cumulable avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’éco-prêt taux zéro.

Pour en savoir plus sur l’offre coup de pouce “Pouce’Renov” de Pass’Renov, cliquez ici.

Laisser un commentaire

DEMANDER MA PRIME ENERGIE
Pour bénéficier des primes énergie, les points suivants doivent être respectés:

Vous ne devez pas avoir signé votre devis ou bon de commande.

Vos travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE.
Privacy Policy